culte

  • le débat sur l'ornement au Quattrocento

    La peinture de Carlo Crivelli (v.1430-v.1494) comporte souvent des ornements en relief doré (couronnes, diadèmes, épées, clés etc.) dont l'étude a jusqu'ici été négligée par les historiens de l'art.
    C'est pour pallier ce manque que cet article est écrit. Car ces "meta-trompe-l'oeil" inscrivent les tableaux de Crivelli au centre de débats théoriques sur la peinture (la question du trompe-l'oeil, celle de l'ornement) et de problèmes théologiques sur l'image (sur la limite entre l'icône et l'idole, le culte licite des images et l'idolâtrie) qui agitent les intellectuels du Quattrocento.