A-t-on le droit de cultiver du CBD en France ?

Consommé de diverses manières, le CBD est de plus en plus prisé en raison de ses nombreux bienfaits.

Il est donc important de savoir la réglementation autour de la culture de cette plante. Nous vous délivrons plus d’information à ce sujet.

Le CBD : Qu’est que c’est ?

Le CBD est une substance dérivée de la plante de cannabis. Il est reconnu pour ses nombreuses vertus sur la santé.

En effet, le CBD a fait ses preuves sur l’amélioration de l’anxiété chez les patients et aussi sur la perte de poids. Il contribue aussi fortement à réguler le sommeil. L’usage thérapeutique du CBD est très prisé par les scientifiques.

Allant dans le même sens, plusieurs études ont démontré d’énormes bienfaits de cette substance produite du chanvre. Si vous souhaitez avoir plus d’informations sur les avantages du CBD, lisez notre article sur les raisons d’essayer le CBD.

Que dit le législateur sur la culture du CBD en France ?

Malgré ses nombreux bienfaits, il arrive que le cannabis soit utilisé à d’autres fins. En effet, il est connu comme psychotrope quand il contient beaucoup de THC, ce qui est illégal en France.

C’est à cause de cette interdiction que bon nombre de personnes se questionnent sur la légitimité du CBD et les différentes réglementations en vigueur en France.

À ce sujet, il est important de souligner que la législation française autorise la culture des plantes qui contiennent le CBD sous certaines restrictions. De ce fait, en France, tout le monde peut produire le CBD sans faire une demande. Cette autorisation prend en compte l’extraction du CBD à partir des fleurs de chanvre, ou encore de sa tige ou des graines. Toutefois, certaines règles ont été établies dans le but d’encadrer et organiser la culture des plantes de cannabis pour éviter tout risque.

Ainsi, la production du chanvre est autorisée pour certains besoins spécifiques. Ces besoins peuvent être industriels ou encore commerciaux. Il s’agit plus précisément de l’alimentation humaine, l’industrie du textile, les besoins en jardinerie, papeterie ou encore en cosmétique.

Pour parler plus en détail de cette autorisation, elle ne concerne que les variétés de cannabis qui ne contiennent pas de propriétés stupéfiantes (et donc pas de THC). Les variétés de plantes de CBD qui peuvent être cultivées doivent contenir un taux de THC (Tétrahydrocanabidiol) inférieure à 0,2 %.

Également, les espèces concernées doivent être utilisées sous certaines réserves. Les fibres et les graines issues de ces plantes doivent être les seules parties utilisables. De ce fait, l’utilisation des fleurs de cannabis est strictement interdite.

En résumé, en France, nous avons la possibilité de cultiver du CBD en France, mais il y a des obligations concernant sa composition et son usage.

Share